La galerie de Patricia GILLES peintre amateur

Né en 1969 à Safi, Azedine Bendra découvre la peinture à l'eau à l'âge de quinze ans en s'engageant, au grand dam paternel, dans une poterie de la ville. Renvoyé de la poterie au bout de sept années, ce libertaire décide de partir à l'aventure et ses premiers pas le conduisent à Assilah où il découvre l'ancienne ville aux rues étroites et basses qui ne cesseront de l'habiter.

Forcé et contraint à croquer le portrait sur le trottoir pour survivre, le jeune artiste emploie désormais l'acrylique et vend ses premiers tableaux dans la rue avant qu'un galiériste le remarque et acquiert ses premières toiles. Poussé par l'impérieuse nécessité de la peinture qui se fait jour, il décide d'abandonner la vie de bohème pour rentrer à Safi puis à Marrakech où il commence à vendre ses oeuvres aux galeries de la Cité ocre.

Bendra reprend ensuite son pinceau de pèlerin pour un voyage initiatique qui le conduit successivement à Agadir, Taroudant, Taznakht, Zagora avant d'atterrir à Ouarzazate et plus particulièrement à Aït Ben Haddou où il pose son acrylique et installe tout son écriteau au pied d'un maigre palmier. Autodidacte et surnommé «Peintre du désert», Bendra compte à son actif plusieurs expositions au Maroc et en France (Albi et Castres).
Le jeune artiste a confié à la MAP qu'il retranscrit ses rêves dans ses toiles.

 «Moi, je parle au pinceau et le pinceau fait comme il veut. C'est le pinceau qui peint», dit-il.

La Kasbah du peintre : http://www.kasbahdupeintre.com/fr/stage-aquarelle.html


J'ai eu l'immense honneur de le rencontrer lors d'une exposition à Manosque (Alpes de Haute Provence), une rencontre enrichissante et innoubliable, au cours de laquelle il m'a gentiment dédicacé une de ses aquarelles.



06/11/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres